· charolles info

CHAROLLES INFOS
Informations: Charolles, Pays Charolais, tourisme, loisirs, photos...

 

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 25 décembre 2006 par Webmestre
"TOP" de Charolles INFO
Il existe pr ?s de 200 km de voies vertes en Sa ?ne-et-Loire. Un guide pour les d ?couvrir ? v ?lo vient d’ ?tre ?dit

550 km en Bourgogne

Un guide pour d ?couvrir les voies vertes ? bicyclette


Article mis en ligne le 15 juillet 2008 par Webmestre  

(JPG)

Les voies vertes ont tout de suite trouvé leur public. Mais il leur manquait un guide. C’est désormais chose faite grâce à Michel Bonduelle, auteur de « La Bourgogne à vélo et par les voies vertes » *. L’ouvrage a été présenté vendredi à Pouilly-en-Auxois, en présence de François Patriat, président du Conseil régional.

De Charnay à Saint-Léger ;

Comme l’a rappelé François Patriat, par ailleurs grand amateur de vélo, ces voies vertes constituent un outil de promotion touristique pour toute la Bourgogne. Le guide doit, a-t-il estimé, contribuer à « répondre aux ambitions inscrites dans le schéma régional ». Actuellement la Bourgogne dispose de 550 km de voies vertes en bon état, 250 km étant soit en construction, soit à conforter ou à l’état de projet. La plupart de ces itinéraires suivent les canaux : de Bourgogne, du Nivernais, du Centre. Une « vélo route des vins » a aussi été mise en place entre Chalon et Beaune, mais elle demeure à l’état de projet entre Beaune et Dijon. Le Conseil général de Saône-et-Loire a pris une part active dans la promotion de ce nouveau tourisme vert. Il a inauguré, dès l’an 2000, entre Givry et Cluny, sa politique de développement d’itinéraires préservés des nuisances de la circulation. La voie verte Givry-Cluny a été prolongée, et d’autres tronçons ont été aménagés. Le département est aujourd’hui traversé par près de 200 km de voies vertes. On peut relier, sans mettre pied à terre, et sans rencontrer la moindre voiture, Charnay-les-Mâcon et Saint-Léger-sur-Dheune, distantes de plus de 100 km. Le tronçon Digoin-Paray-le-Monial couvre 17 km, et la voie Digoin-Cronot déroule 56 km de goudron.

Le point commun à toutes ces voies vertes est un revêtement lisse et roulant, utilisant l’emprise d’anciennes voies de chemin de fer et d’anciens chemins de hâlage. Elles permettent la pratique du vélo, de la randonnée, du roller... Des équipements et services sont accessibles tout au long des itinéraires : parkings, points d’eau potable, sanitaires, aires de pique-nique, aires de loisirs, abris, bancs, stationnements pour les vélos et les rollers etc.

A savoir : le Conseil général a aussi financé la réalisation d’itinéraires balisés peu encombrés par la circulation : les véloroutes. 25 boucles de cyclotourisme, fréquentées par moins de 1000 véhicules/jour, sont ainsi rattachées aux voies vertes Pour Michel Bonduelle, auteur du guide, les voies vertes « doivent permettre de créer un tourisme hybride ». « 4 millions d’Allemands partant chaque année faire du vélo pendant 15 jours sur les chemins de halage » affirme-t-il.

*« La Bourgogne à vélo et par les voies vertes », textes et photographies de Michel Bonduelle, éditions Ouest France, prix 15,90 euros

(JPG)

JSL dimanche 20 juillet 2008


Sur le WEB : http://www.lejsl.com/
Ce site à reçu 759811 visites dont 97 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 3420 visites.  Moyenne : 211 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs